NordicWalkin’Lyon by Alptis soutient l’action de la Fédération Française de Cardiologie “cœur de femmes”

 

NordicWalkin’Lyon by Alptis est depuis sa création en 2016, un rassemblement de marcheurs à la découverte des lieux emblématiques de la ville de Lyon.

Depuis sa 1ère édition, plus de 70% des participants sont des femmes.
Etant donc très sensibilisée par la santé de ces dernières, l’équipe d’organisation a décidé de s’engager et de se mobiliser aux côtés de la Fédération Française de Cardiologie afin de développer une prévention citoyenne pour le cœur et les artères des femmes.

La Fédération Française de Cardiologie (FFC) est la 1ère association de lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Ces maladies sont souvent associées aux hommes. Il est pourtant constaté que les femmes décèdent davantage que les hommes d’une maladie cardio-vasculaire.

Afin de sensibiliser et de porter le message, l’équipe d’organisation a le plaisir d’accueillir le Docteur Catherine Monpère et Loan Vo Duy en tant que nouvelles marraines de NordicWalkin’Lyon by Alptis, cliquez ici pour plus d’informations.

 

LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

L’évolution des modes de vie : la principale cause

Tabac, alcool, manque d’exercice physique, surpoids, stress, précarité… autant de comportements et de situations à risques historiquement masculins mais adoptés ou vécus massivement par les femmes depuis les années 70. Une évolution de la société aux résultats alarmants. Car plus vulnérables aux facteurs de risque, le nombre d’infarctus du myocarde des femmes est tragiquement en progression constante depuis 10 ans chez les femmes jeunes.

 

Un rétablissement plus difficile

Après un infarctus, les femmes ont davantage de risques de décéder ou de refaire un accident cardiovasculaire dans l’année qui suit, comparativement aux hommes. Une différence qui s’explique en partie parce qu’elles sont moins nombreuses à suivre un programme de réadaptation cardiaque, essentiel à un bon rétablissement et à une bonne santé à long terme après l’accident cardiaque.

 

Des symptômes moins bien détectés

Bien que dans la majorité des cas, les symptômes de l’infarctus soient identiques chez l’homme et chez la femme, ils sont moins bien identifiés.

Parce que les femmes sous-estiment cette maladie, parce qu’elles n’alertent pas sur leur malaise de peur de « déranger » pour rien, la prise en charge médicale d’urgence des femmes est retardée d’une heure en moyenne, ce qui a de lourdes conséquences.

 

Les 10 conseils pour mieux préserver son cœur de femme

1. Vivez sans tabac : ne fumez pas ou arrêtez de fumer ; et surtout, évitez les premières cigarettes.

2. Faites de l’exercice de manière régulière et adaptée à votre condition physique.

3. Mangez sainement de façon diversifiée, équilibrée et adaptée à vos besoins.

4. Évitez ou limitez les boissons alcoolisées.

5. Réduisez votre stress et apprenez à le gérer.

6. Prenez soin de votre sommeil.

7. Évitez de prendre du poids.

8. Faites contrôler régulièrement votre santé cardiovasculaire par votre médecin :surveillez votre pression artérielle, votre taux de cholestérol et votre glycémie (apprenez à connaître vos chiffres et les chiffres de base).

9. Soyez vigilante lors des trois phases clés de votre vie hormonale : contraception, grossesse et ménopause.

10. Ne sous-estimez pas les symptômes : apprenez à reconnaître les signes d’alerte d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et d’un infarctus du myocarde (IDM) ; ne tardez pas à appeler le 15 quand apparaît l’un des signes.